Actualités

Les carences en vitamine D suspectées d’augmenter l’asthme

Une étude a démontré que les crises d’asthme étaient liées à une carence en vitamine D. Les chercheurs conseillent aux asthmatiques de faire mesurer leurs niveaux de vitamine D.
Les carences en vitamine D suspectées d'augmenter l'asthme

BAZIZ CHIBANE/SIPA

S’exposer de manière modérée au soleil pourrait réduire les épisodes graves d’asthme. C’est ce qu’a révélé il y a quelques jours une étude israélienne publiée dans la revue scientifique Allergy.

Une étude sur 308 000 personnes
Pour parvenir à cette conclusion, ces scientifiques de l’Université de Tel Aviv se sont appuyés sur les données d’un groupe de près de 308 000 Israéliens âgés de 22 à 50 ans. Leurs niveaux de vitamine D ont été mesurés durant quatre ans (entre 2008 et 2012).
Parmi ces personnes, environ 21 000 souffraient d’asthme. Et en regardant de plus près ces participants asthmatiques, les chercheurs ont remarqué que ceux qui présentaient des carences en vitamine D étaient plus susceptibles que les autres d’avoir eu récemment une crise d’asthme.
En effet, parmi les 4 616 asthmatiques qui présentaient un déficit en vitamine D, 15 % d’entre eux ont subi au moins une crise d’asthme au cours de l’année précédant leur premier test de vitamine D. En comparaison, parmi 8 265 asthmatiques dont les niveaux de vitamine D étaient normaux ou au-dessus de la norme, seuls 11 % en avaient eu une à la même période.

« Statistiquement, il ressort donc que le risque de crise d’asthme chez les malades présentant une carence en vitamine D est de 25 % plus élevé que chez les autres », affirme le Dr Confino-Cohen, allergologue et  principal auteur de l’étude.
Pour lui, ce sont les rayons du soleil qui permettraient de réguler les réponses immunitaires, entravant ainsi l’emprise de l’asthme sur le système immunitaire tout entier.


Des résultats inédits

« La plupart des données dont nous disposions sur la vitamine D et l’asthme étaient changeantes et provenaient d’un échantillon pédiatrique de la population », a souligné le docteur Confino-Cohen, principal auteur de cette nouvelle étude. « Notre dernière étude est unique parce qu’elle concerne un panel très large de jeunes adultes « non-contaminés » par d’autres maladies », a-t-il rajouté.
En conclusion, les auteurs de l’étude recommandent aux personnes souffrant d’asthme de faire mesurer leurs niveaux de vitamine D, et en cas de carence, de prendre des compléments.
A ce sujet, il faut rappeler que la vitamine D est en grande partie synthétisée par la peau sous l’action des rayons du Soleil. Le reste étant apporté par l’alimentation (poisson gras, œufs, foie de morue…)


La vitamine D réduit l’inflammation dans l’asthme sévère
Pour rappel, dans une étude menée par des chercheurs anglais en 2013, la vitamine D a déjà montré des vertus dans l’asthme. Selon ces travaux, elle pourrait bien aider à contrôler les symptômes de l’asthme sévère, en réduisant les niveaux d’une molécule inflammatoire responsable. Obtenu sur des globules blancs de patients asthmatiques, les résultats publiés dans le Journal of Allergy and Clinical Immunology doivent cependant être confirmés sur l’homme, concluait cette équipe médicale.

Voir également:http://dr-rueff.com/2165-les-carences-en-vitamine-d-suspectees-daugmenter-lasthme.html

 


Comments are closed.